Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only
  • VAE : transformer l’expérience en diplôme

    La VAE per­met à toute per­sonne de faire recon­naître offi­ciel­le­ment ses com­pé­tences par l’obtention d’un diplôme ou d’un titre.

    Présentation

    La VAE, de quoi s’agit-il ?

    La Vali­da­tion des Acquis de l’Ex­pé­rience est la 4ème voie d’ac­cès au diplôme, au même titre que la for­ma­tion ini­tiale, la for­ma­tion conti­nue et l’ap­pren­tis­sage.

    La VAE est un droit ouvert à tous : sala­riés (en contrat à durée indé­ter­mi­née ou déter­mi­née, inté­rim…), agents publics, non-sala­riés, deman­deurs d’emploi, béné­voles, et ce, quels que soient les diplômes pré­cé­dem­ment obte­nus, le niveau de qua­li­fi­ca­tion ou la natio­na­li­té.

    La seule condi­tion requise est de jus­ti­fier d’une expé­rience pro­fes­sion­nelle et/ou extra­pro­fes­sion­nelle d’1 an au mini­mum, en rap­port direct avec le diplôme visé.

    Par oppo­si­tion à la logique d’é­preuves, la VAE s’ap­puie sur une logique de preuves. Il s’a­git pour un can­di­dat de prou­ver qu’il a acquis, à tra­vers ses acti­vi­tés pro­fes­sion­nelles ou extra-pro­fes­sion­nelles, les mêmes connais­sances et apti­tudes qu’un étu­diant qui a sui­vi la for­ma­tion de manière tra­di­tion­nelle. Le can­di­dat construit pour cela un dos­sier qu’il sou­tient devant un jury de VAE.

    Le diplôme obte­nu par la VAE est le même que celui obte­nu par les autres voies d’ac­cès au diplôme. Il ne porte pas de men­tion pré­ci­sant qu’il a été obte­nu par cette voie.

    Pour un salarié, la VAE permet de :

    • valo­ri­ser ses com­pé­tences et obte­nir la recon­nais­sance offi­cielle de son expé­rience,
    • favo­ri­ser une évo­lu­tion pro­fes­sion­nelle, une pro­mo­tion sociale, sala­riale,
    • se pré­mu­nir contre le chô­mage en obte­nant un diplôme,
    • don­ner du sens à des expé­riences diver­si­fiées,
    • ren­for­cer son employa­bi­li­té.

    Pour une entreprise, la VAE permet de :

    • réduire le temps et le coût de for­ma­tion en pre­nant en compte l’ex­pé­rience des sala­riés,
    • adap­ter la for­ma­tion aux besoins indi­vi­duels de chaque sala­rié,
    • iden­ti­fier et valo­ri­ser le capi­tal humain de l’en­tre­prise,
    • accroître la moti­va­tion et la fidé­li­sa­tion des sala­riés en offrant des pos­si­bi­li­tés de pro­mo­tion interne,
    • réduire les coûts de recru­te­ment et d’in­té­gra­tion en pri­vi­lé­giant la pro­mo­tion interne,
    • déve­lop­per et main­te­nir l’at­trac­ti­vi­té de l’en­tre­prise,
    • faci­li­ter les pos­si­bi­li­tés de reclas­se­ment internes et externes.
    • Avoir un pro­jet pro­fes­sion­nel clair ;
    • voir un recul cri­tique sur son expé­rience ;
    • avoir de la dis­po­ni­bi­li­té et être tenace. Pré­voir un délai supé­rieur à 1 an pour pré­pa­rer et pré­sen­ter son dos­sier de VAE. Si la loi auto­rise un can­di­dat admis par la com­mis­sion de rece­va­bi­li­té à pré­pa­rer un diplôme en 1 an, l’ex­pé­rience montre qu’il faut comp­ter un délai moyen plus long ;
    • choi­sir la pres­ta­tion« Objec­tif VAE » pour béné­fi­cier du sou­tien métho­do­lo­gique, tech­nique des experts et de l’ef­fet d’en­trai­ne­ment du groupe.
    • S’in­for­mer sur la VAE en lisant les infor­ma­tions pré­sentes sur ce site ;
    • s’ins­crire à une ses­sion d’in­for­ma­tion orga­ni­sée par l’UTC ;
    • ana­ly­ser le des­crip­tif du diplôme visé, avant de consti­tuer le dos­sier de rece­va­bi­li­té ;
    • noter que la VAE n’est pas une conver­sion auto­ma­tique de l’ex­pé­rience en diplôme, il est néces­saire de démon­trer ses com­pé­tences et d’en appor­ter des preuves ;
    •  pré­voir tôt les démarches pour obte­nir le finan­ce­ment de la VAE.

    Étapes de la VAE

    Le pro­jet pro­fes­sion­nel est-il pré­ci­sé­ment défi­ni ? Autre­ment dit, le can­di­dat a‑t-il une idée rela­ti­ve­ment pré­cise de la manière dont il sou­haite orien­ter sa car­rière ?

    Avoir un pro­jet pro­fes­sion­nel bien défi­ni est un pré­re­quis à toute démarche de VAE. Si le pro­jet est flou, nous conseillons au can­di­dat de contac­ter un opé­ra­teur de Conseil en Évo­lu­tion Pro­fes­sion­nelle (voir www.mon-cep.org) pour se  faire accom­pa­gner. Il peut éga­le­ment envi­sa­ger de réa­li­ser un bilan de com­pé­tences, dont l’objectif est l’élaboration d’un pro­jet pro­fes­sion­nel.

    Si le pro­jet du can­di­dat est pré­ci­sé­ment défi­ni, la pro­chaine étape est d’identifier le diplôme le plus en adé­qua­tion avec son expé­rience et son pro­jet.

    Consul­ter les diplômes déli­vrés par l’UTC acces­sibles par la VAE :

    L’UTC orga­nise des ses­sions d’in­for­ma­tion dans ses locaux de Com­piègne et de Paris. Elle pro­pose par ailleurs des séances en ligne.

    Par­ti­ci­per à une ses­sion d’in­for­ma­tion

    Le dos­sier de rece­va­bi­li­té doit appor­ter les infor­ma­tions per­met­tant aux spé­cia­listes d’effectuer une étude per­son­na­li­sée du pro­jet de VAE. Une déci­sion de rece­va­bi­li­té admi­nis­tra­tive ain­si qu’un avis sur la fai­sa­bi­li­té du pro­jet de vali­da­tion seront pro­non­cés.

    Pour pré­pa­rer le dos­sier de rece­va­bi­li­té, cli­quer sur l’onglet « Démar­rer » et suivre les ins­truc­tions. 

    L’UTC exa­mine le dos­sier de rece­va­bi­li­té com­mu­ni­qué par le can­di­dat. Elle véri­fie à ce stade la pré­sence des élé­ments deman­dés comme les diplômes, CV avec le des­crip­tif des acti­vi­tés, lettre de moti­va­tion, jus­ti­fi­ca­tifs d’emplois…

    Le can­di­dat par­ti­cipe ensuite à un entre­tien avec la com­mis­sion de rece­va­bi­li­té. A par­tir de l’examen du dos­sier de rece­va­bi­li­té et de l’entretien, les experts de l’UTC :

    • véri­fient la per­ti­nence de sa démarche de VAE ;
    • éva­luent ses chances de vali­da­tion.

    À l’is­sue de l’en­tre­tien, la com­mis­sion sta­tue sur la rece­va­bi­li­té de la demande et la fai­sa­bi­li­té du pro­jet de vali­da­tion. Si la demande est rece­vable du point de vue admi­nis­tra­tif, l’avis péda­go­gique peut être :

    • très favo­rable ;
    • favo­rable ;
    • réser­vé ;
    • défa­vo­rable.

    L’ob­ten­tion d’une déci­sion d’a­vis très favo­rable, favo­rable ou réser­vé ne pré­jugent en rien de la déci­sion finale du jury de VAE.

    Suite à l’entretien, un cour­rier avec la déci­sion et l’avis est trans­mis au can­di­dat par voie élec­tro­nique.

    La rece­va­bi­li­té a été pro­non­cée. Il reste 2 étapes à fran­chir : 

    • la rédac­tion du mémoire de VAE ;
    • le pas­sage devant le jury.

    Ces 2 étapes sont déter­mi­nantes dans la réus­site d’un pro­jet de VAE. C’est pour­quoi l’UTC pro­pose le pro­gramme d’ac­com­pa­gne­ment « Objec­tif VAE » (dif­fé­rent de la pré­pa­ra­tion doc­to­rale en VAE) aux can­di­dats qui sou­haitent s’engager dans une démarche de VAE en met­tant toutes les chances de réus­site de leur côté. « Objec­tif VAE » consiste en un appui métho­do­lo­gique et péda­go­gique à la des­crip­tion et à l’a­na­lyse de l’ex­pé­rience du can­di­dat ain­si qu’à la for­ma­li­sa­tion de ses connais­sances, apti­tudes et com­pé­tences acquises au regard du diplôme visé. 

    La demande d’un can­di­dat est exa­mi­née en deux temps (ceci n’est pas le cas pour le doc­to­rat) :

    • audi­tion­né dans le cadre de la com­mis­sion de jury par un ensei­gnant-cher­cheur et un pro­fes­sion­nel ;
    • pas­sage devant le jury com­po­sé en géné­ral de 5 membres (qui lui attri­bue en tota­li­té ou en par­tie le diplôme, ou pro­nonce une non-vali­da­tion).

    Dans le cas d’une vali­da­tion par­tielle du diplôme, le jury expli­cite la nature des conte­nus devant faire l’objet d’un contrôle com­plé­men­taire et pro­pose la manière de les acqué­rir.

    Cas de validation totale

    Le diplôme obte­nu par la VAE est le même que celui obte­nu par les autres voies d’ac­cès au diplôme. Il ne porte pas de men­tion pré­ci­sant qu’il a été obte­nu par cette voie. Une attes­ta­tion de réus­site est adres­sée au can­di­dat par cour­rier élec­tro­nique à l’is­sue de la déci­sion du jury. Le diplôme est remis à l’oc­ca­sion de la céré­mo­nie de remise annuelle des diplômes. Il peut aus­si être adres­sé par voie pos­tale à la demande du can­di­dat.

    Cas de validation partielle

    En cas de vali­da­tion par­tielle, il fau­dra appor­ter des preuves concer­nant l’acquisition des élé­ments com­plé­men­taires deman­dés par le jury. Pour cela, un accom­pa­gne­ment spé­ci­fique du can­di­dat peut être orga­ni­sé. La demande du can­di­dat doit être ensuite pré­sen­tée à un nou­veau jury de VAE qui sta­tue­ra sur la vali­da­tion ou non du diplôme. Ces 2 der­nières pres­ta­tions font l’ob­jet d’une pro­po­si­tion com­mer­ciale.

    Les jurys sont orga­ni­sés 2 fois par an. Ils se tiennent géné­ra­le­ment en jan­vier et juin/juillet.

    Les jurys de VAE pour le doc­to­rat s’apparentent à une sou­te­nance de thèse. Ils peuvent se tenir tout au long de l’année.

    Accompagnement

    L’UTC pro­pose le pro­gramme d’ac­com­pa­gne­ment « Objec­tif VAE » (dif­fé­rent de la pré­pa­ra­tion doc­to­rale en VAE) aux can­di­dats qui sou­haitent s’engager dans une démarche de VAE en met­tant toutes les chances de réus­site de leur côté. « Objec­tif VAE » consiste en un appui métho­do­lo­gique et péda­go­gique à la des­crip­tion et à l’a­na­lyse de l’ex­pé­rience du can­di­dat ain­si qu’à la for­ma­li­sa­tion de ses connais­sances, apti­tudes et com­pé­tences acquises au regard du diplôme visé.

    « Objec­tif VAE » est orga­ni­sé autour de 7 ate­liers col­lec­tifs qui ont une durée totale de 24h :

    • 3 ate­liers à dis­tance (durée totale : 6h) ;
    • 4 ate­liers à l’UTC (durée totale : 18h).

    « Objec­tif VAE » est orga­ni­sé autour de 7 ate­liers col­lec­tifs qui per­mettent aux can­di­dats de : 

    • com­prendre ce qui est atten­du par le jury de VAE ;
    • décrire et ana­ly­ser leurs expé­riences avec un regard cri­tique ;
    • béné­fi­cier d’un accom­pa­gne­ment métho­do­lo­gique dans la rédac­tion du mémoire de VAE ;
    • déve­lop­per des liens avec les autres can­di­dats à l’oc­ca­sion des ate­liers de regrou­pe­ment ;
    • béné­fi­cier de l’en­traide des pairs et entre­te­nir leur moti­va­tion entre 2 ate­liers grâce aux rela­tions qu’ils ont déve­lop­pées.

    Spé­cia­liste en ana­lyse des com­pé­tences, il veille à ce que le can­di­dat réponde aux exi­gences de la démarche de VAE.

    Il a pour mis­sions de :

    • pré­sen­ter au can­di­dat la logique du dos­sier ;
    • pro­po­ser une méthode pour décrire et ana­ly­ser ses acti­vi­tés ;
    • aider le can­di­dat à iden­ti­fier ses com­pé­tences, à les argu­men­ter et à les for­ma­li­ser dans le mémoire.

    Atelier 1 – (2h00 – en ligne)

    • décou­verte du pro­ces­sus ;
    • pré­sen­ta­tion du dos­sier de VAE ;
    • les attentes du jury de VAE.

    Atelier 2 – (4h00 – UTC Compiègne) 

    • expo­ser sa tra­jec­toire et ses moti­va­tions ;
    • pré­sen­ter son pro­jet pro­fes­sion­nel ;
    • décrire ses acti­vi­tés en lien avec le diplôme.

    Atelier 3 – (7h00 – UTC Compiègne)

    • construire un plan du mémoire ;
    • argu­men­ter ses com­pé­tences et ses connais­sances.

    Atelier 4 – (3h00 – UTC Compiègne)

    • argu­men­ter ses com­pé­tences et ses connais­sances ;
    • s’assurer de la bonne orien­ta­tion de l’argumentaire au regard des atten­dus.

    Atelier 5 – (2h00 – en ligne)

    • s’assurer de la bonne orien­ta­tion de l’argumentaire au regard des atten­dus ;
    • revue des consignes pour la fina­li­sa­tion du dos­sier.

    Atelier 6 – (2h00 – en ligne)

    • consignes pour pré­pa­rer la pré­sen­ta­tion devant jury.

    Atelier 7 – (4h00 – UTC Compiègne)

    • simu­la­tion de pré­sen­ta­tion devant le jury.
    • 1 binôme com­po­sé d’un expert VAE et d’un ensei­gnant-cher­cheur ou d’un pro­fes­sion­nel du métier pour accom­pa­gner le can­di­dat vers la réus­site ;
    • 24 heures d’accompagnement métho­do­lo­gique en pré­sen­tiel et à dis­tance ;
    • Com­pa­tible avec une acti­vi­té pro­fes­sion­nelle ;
    • 2 exper­tises (1 métho­do­lo­gique et 1 tech­nique) du dos­sier de VAE du can­di­dat à l’is­sue de l’a­te­lier 5 pour véri­fier si le dos­sier est conforme aux atten­dus et faci­li­ter son réali­gne­ment aux exi­gences du jury.

    Le can­di­dat à la VAE peut sol­li­ci­ter l’UTC pour :

    • réa­li­ser une ou plu­sieurs exper­tises métho­do­lo­giques ou tech­niques du dos­sier de VAE ;
    • orga­ni­ser un ou plu­sieurs entre­tiens indi­vi­duels.

    Ces pres­ta­tions, hors for­mule « Objec­tif VAE », font l’ob­jet d’un devis et d’une fac­tu­ra­tion à part.

    Démarrer

    La pré­pa­ra­tion du dos­sier de rece­va­bi­li­té est un tra­vail per­son­nel. Il consiste notam­ment à com­plé­ter le la demande de rece­va­bi­li­té (CERFA n°12818*02) accom­pa­gné de sa notice expli­ca­tive (CERFA n°51260#02).

    Pour télé­char­ger le dos­sier com­plet néces­saire à la pré­pa­ra­tion du dos­sier de rece­va­bi­li­té sai­sir votre adresse e‑mail dans le for­mu­laire ci-des­sous :

    Calendrier

    Chaque année, l’UTC orga­nise 2 groupes d’ac­com­pa­gne­ment en VAE. L’ac­com­pa­gne­ment du pre­mier groupe débute en juillet et prend fin en décembre de l’an­née sui­vante, quelques semaines avant la sou­te­nance en jury de VAE. Le second groupe débute en février pour se ter­mi­ner en juin, la sou­te­nance inter­ve­nant quelques semaines plus tard. Le calen­drier ci-des­sous est pré­sen­té à titre indi­ca­tif.

    Année N

    • jan­vier – mars : dépôt du dos­sier de rece­va­bi­li­té ; 
    • jan­vier – mai : rece­va­bi­li­té ; 
    • jan­vier – mai : mon­tage du dos­sier de finan­ce­ment ; 
    • au plus tard en Juin : mise en place de la conven­tion ; 
    • juillet : ate­lier 1 ; 
    • octobre : ate­lier 2 ; 
    • novembre : ate­lier 3.

    Année N+1 

    • février : ate­lier 4 ; 
    • mars : ate­lier 5 ; 
    • au plus tard en mai : trans­mis­sion du mémoire pour exper­tise finale ; 
    • mai – juillet : exper­tise métho­do­lo­gique ; 
    • juillet – sep­tembre : exper­tise tech­nique ; 
    • au plus tard en novembre : dépôt du mémoire en vue du jury ; 
    • novembre : ate­lier 6 ;
    • décembre : ate­lier 7.

    Année N+2 

    • Jan­vier – février : Jury de VAE.

    Année N

    • sep­tembre – octobre : dépôt du dos­sier de rece­va­bi­li­té ; 
    • sep­tembre – décembre : rece­va­bi­li­té ; 
    • sep­tembre – décembre : mon­tage du dos­sier de finan­ce­ment ; 
    • au plus tard en jan­vier : mise en place de la conven­tion ; 
    • février : ate­lier 1 ; 
    • mars : ate­lier 2 ; 
    • mai : ate­lier 3. 

    Année N+1 

    • juillet : ate­lier 4 ; 
    • sep­tembre : ate­lier 5 ; 
    • au plus tard en novembre : trans­mis­sion du mémoire pour exper­tise finale ; 
    • novembre – février : exper­tise métho­do­lo­gique ; 
    • jan­vier – février : exper­tise tech­nique ; 
    • au plus tard en mars : dépôt du mémoire en vue du jury ; 
    • avril : ate­lier 6 ; 
    • juin : ate­lier 7. 

    Année N+2 

    • juin – juillet : jury de VAE.
    Contact

    VAE

    Natha­lie Mou­ton­net
    +33 (0)3 44 23 44 82 / 49 19

    searchuserenvelopenewspaper-o
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram